Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les soins des oreilles - La Sante DE MON chat
La Sante DE MON chat

Les soins des oreilles

Rappels anatomiques

L’oreille du chat possède une forme très différente de l’oreille humaine : le conduit auditif se présente sous forme d’un « L », avec une partie verticale qui descend, puis après un angle droit, une partie horizontale orientée vers le crâne et terminée par le tympan. Cette conformation particulière explique d’une part pourquoi le cérumen accumulé au fond du conduit ne peut ressortir tout seul, d’autre part pourquoi le conduit profond est mal ventilé. Cela peut entraîner des macérations, voire favoriser des otites ou autres infections, même si le risque est moindre que chez les chiens, les chats ayant les oreilles dressées (attention aux chats possédant le gêne « fold » !)

Quel produit ?

L’idéal est d’employer un produit nettoyant pas trop gras, qui va pouvoir dissoudre le cérumen sans agresser l’oreille : n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pour trouver le produit adapté.

Comment procéder ?

Les chats n’apprécient que moyennement le nettoyage de leurs oreilles, mais plus tôt ils seront habitués, mieux cela se passera ! Installez-vous dans un endroit calme, bien éclairé, et préparez produit et coton/compresses/tissu non pelucheux à portée de main.

Placé de préférence derrière votre chat, ou sur le côté, introduisez l’embout du flacon de produit nettoyant dans la partie verticale du conduit auditif ; vous ne risquez pas de toucher le tympan, puisque le conduit est coudé. Puis instillez le produit en pressant le flacon, et retirez l’embout. Massez ensuite la base de l’oreille entre le pouce et l’index, afin de bien répartir le produit. Enfin, à l’aide d’un coton sec, d’un tissu ou d’une compresse, récupérez le cérumen et les saletés qui remontent. Réitérez l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien sur la compresse, puis passez à la deuxième oreille.

Attention ! N’utilisez pas de coton-tige dans le conduit, l’embout de coton risque de rester coincé au fond de l’oreille, ou de blesser l’animal s’il bouge. Sur un chat très calme, le coton-tige peut être employé uniquement pour nettoyer délicatement les replis cartilagineux du pavillon, où s’accumulent souvent poussières et débris.

Si vous constatez la présence de poils dans les oreilles, il va vous falloir les retirer, car ils gênent l’aération du conduit et le nettoyage naturel de celui-ci. Si vous craignez de faire mal à votre chat, essayez plutôt d’épiler par un mouvement de torsion du poil. Mais si vous ne vous sentez vraiment pas à l’aise, demandez à votre vétérinaire de le faire.

À quelle fréquence nettoyer les oreilles ?

Régulièrement, mais pas trop souvent : en moyenne une à deux fois par mois, de façon à voir rapidement s’il y a une modification de la couleur ou de l’odeur du cérumen.

Quand consulter ?

Lorsque vous nettoyez les oreilles de votre chat, celles-ci vous semblent irritées, la peau est rouge, le cérumen est abondant… Si de plus vous constatez que votre chat de gratte souvent l’oreille ou penche la tête, commencez par réaliser un ou deux nettoyages approfondis du conduit auditif.

Si les symptômes persistent, ou que le cérumen est purulent, noirâtre, ou nauséabond, alors n’hésitez pas à l’emmener consulter le vétérinaire, qui vous prescrira le traitement approprié pour venir à bout de l’affection (otite infectieuse ou parasitaire).

Autres articles de la rubrique