Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Les vaccins sont-ils sûrs? - La Sante DE MON chat
La Sante DE MON chat

Les vaccins sont-ils sûrs?

Comme pour tout médicament, humain ou vétérinaire, les effets indésirables des vaccins, s’ils existent, sont extrêmement rares. Les vaccins pour les animaux de compagnie sont très strictement testés, à la fois pour leur efficacité et pour leur innocuité. Leur mise au point, leur fabrication et leur commercialisation sont soumises à des règles très strictes et sont étroitement surveillées par les autorités de santé. Les laboratoires pharmaceutiques travaillent avec des scientifiques rigoureux et leur but est de fournir aux vétérinaires des solutions pour rendre la vie des animaux plus longue, plus confortable et plus saine.

Chaque fois qu’un effet secondaire vaccinal peut être suspecté chez un chat, un rapport dit « de pharmacovigilance » est envoyé à l’Agence du Médicament, qui évalue et répertorie tous les cas. Ces cas sont périodiquement compilés et analysés pour garantir la sécurité des produits, y compris longtemps après leur lancement.

En ce qui concerne les vaccins, les effets secondaires les plus fréquents sont tout-à-fait bénins et consistent en des réactions locales peu douloureuses (œdème au point d’injection) qui disparaissent le plus souvent en quelques jours. Elles sont la conséquence d’une réaction inflammatoire locale due à l’injection. Un peu de fatigue peut aussi se manifester dans les 24 heures qui suivent l’injection. Elle est sans conséquence.

Beaucoup plus rarement, des réactions graves peuvent survenir : quelques heures après l’injection, le chat « gonfle » (œdème de Quinck) ou se démange, voire vomit. Ce malaise peut conduire à une bradycardie (ralentissement de la fréquence cardiaque) allant jusqu’à la perte de connaissance, et nécessite une prise en charge rapide ; on parle de choc anaphylactique : il s’agit d’une réaction immunitaire disproportionnée, qui met en jeu la vie du chat. Mais même si cette situation est bien connue, il faut se souvenir que compte tenu du nombre de chats vaccinés chaque année, elle reste très rare. Actuellement, les avantages liés à la vaccination sont nettement plus importants que les risques, et aucun preuve de lien avec la survenu de maladies chroniques n’a été à ce jour établie : des études indépendantes, menés dans différents pays sous la pression de lobbies anti-vaccination, ont montré que les chats vaccinés n’avaient pas plus de problèmes que les chats non vaccinés. Il n’existe cependant aucune obligation légale (hors voyages ou lors de cession/vente) à vacciner son animal de compagnie. C‘est simplement un acte qui est recommandé du fait de ses bénéfices considérables pour la santé, notamment la protection contre des maladies infectieuse très graves pour le chat.

Les vaccins combinés ou adjuvés sont-ils plus risqués que les vaccins monovalents?

A l’heure actuelle, il est prouvé que les vaccins permettant de lutter contre plusieurs maladies au moyen d’une seule injection ne sont pas plus risqués que les autres.

Pour obtenir l’autorisation d’être commercialisés, ces vaccins doivent être testés et comparés aux vaccins contenant un seul composant (ou valence), et ce, composant par composant. Il est démontré que de tels vaccins sont aussi sûrs et efficaces que les vaccins ne contenant qu’une seule valence.

De même, les vaccins contre la leptospirose ou ceux qui sont adjuvés avec des sels d’aluminium ont faits depuis longtemps la preuve scientifique de leur innocuité.

Autres articles de la rubrique