Des changements environnementaux impactants pour nos animaux

Nous faisons face aujourd’hui à un réchauffement avéré de l’atmosphère terrestre. La conséquence en est l’accroissement de phénomènes météorologiques extrêmes, qui accompagnent une diminution des périodes de gel et une augmentation globale des températures, rendant les saisons imprévisibles. Ces modifications d’environnement sont souvent problématiques pour les animaux de compagnie, en particulier pour les chats dont l’instinct peut être perturbé et les risques de souffrir des aléas climatiques tels que canicules ou tempêtes augmentés, lors des sorties ou même à l’intérieur.

L’impact du réchauffement sur l’ensemble des biotopes et écosystèmes est fort : modification de la biodiversité végétale et animale, changement de comportement de certaines espèces, aires de répartition géographiques modifiées… Il est particulièrement visible sur les populations de parasites, notamment celles qui infestent le chat et lui transmettent des maladies dites vectorielles. Certains parasites sont maintenant présents à des moments de l’année où on ne les attendait pas, comme les puces que l’on rencontre partout en France, en toutes saisons !

 

Une initiative ambitieuse pour protéger les animaux de compagnie

En réaction à ces changements une initiative européenne inédite et de grande envergure, qui s’inscrit dans la durée, #ProtectOurFutureToo est simultanément menée dans 30 pays.

Elle s’appuie avant tout sur une enquête de grande ampleur réalisée en Europe auprès de plus de 200 000 propriétaires de chats et de chiens et de près de 4000 vétérinaires*. Les résultats sont sans appel puisque 62 % des vétérinaires voient une influence directe du réchauffement climatique sur la santé des animaux de compagnie. Parmi eux 78 % pensent que le nombre de parasites externes a augmenté en quelques années, et 82 % ont constaté un accroissement du nombre de tiques durant l’hiver. 59% des possesseurs d’animaux de compagnie estiment quant à eux être mal informés sur les dangers que peuvent représenter les parasites.

Pour faire avancer la connaissance scientifique sur l’impact de ces dérèglements saisonniers, 21 experts internationaux se sont réunis afin de faire l’état des lieux des données les plus récentes, les rendre accessibles à tous et aider les vétérinaires et les possesseurs de chats à mieux protéger leurs animaux toute l’année. Connectez-vous sur le site #ProtectOurFutureToo pour en savoir plus !

*Enquête web menée entre février et avril 2020 dans 23 pays européens

Découvrir #ProtectOurFutureToo