Vous devez emmener votre chat chez votre vétérinaire, soit pour sa visite annuelle soit pour un problème de santé particulier nécessitant un examen médical. Vous êtes déjà angoissé à l’idée de ce qui vous attend : mettre votre matou dans sa caisse de transport, l’emmener en voiture, attendre dans la salle d’attente…puis assister à l’examen médical. Mais imaginez un peu l’état de stress que ressent votre chat ! Heureusement vous disposez d’un certain nombre de moyens pour abaisser votre niveau de stress ainsi que celui de votre animal que ce soit avant, pendant ou après votre visite chez le vétérinaire.

 

Avant de vous rendre à la clinique avec votre chat

La première chose à faire, totalement indispensable, c’est de prendre rendez-vous avec votre vétérinaire. Pourquoi donc ? Même si cela ne vous paraît pas évident au premier abord, sachez que beaucoup de cliniques vétérinaires ont énormément de travail. Ainsi si vous venez en consultation sans rendez-vous préalable, vous risquez d’attendre assez longtemps ce qui peut s’avérer plutôt stressant pour votre matou, déjà bien assez nerveux comme ça.

Si vous avez le choix entre plusieurs cliniques vétérinaires, optez si possible pour celles qui disposent d’une salle d’attente spécifiquement destinée aux chats. Lorsque vous prenez rendez-vous, précisez clairement l’objet de votre visite — votre rendez-vous annuel de santé et de vaccination ou un examen médical pour raison particulière — et décrivez grossièrement les symptômes observés afin que le vétérinaire soit déjà préparé à vous recevoir. N’oubliez pas de demander à l’auxiliaire de santé vétérinaire (ASV) qui prend le rendez-vous si vous devez faire certaines choses avant de venir, par exemple recueillir un échantillon de selles pour que le vétérinaire puisse les examiner au microscope, ou si vous devez laisser votre chat à jeun pour que le vétérinaire puisse réaliser des examens sanguins.

Maintenant que vous avez pris votre rendez-vous, il est important que vous sachiez quel type de consultation vous aurez en fonction de la raison de votre visite :

  • Le bilan de santé complet

chat_veterinaire

Cet examen général (qui inspecte « du bout du nez à la queue ») permet au vétérinaire de se familiariser avec l’état de santé actuel de votre animal lorsqu’il ne connaît pas les antécédents médicaux de votre chat (c’est-à-dire lorsque c’est la première fois que vous lui amenez votre chat), lorsque ce dernier présente des problèmes de santé ou lorsque votre chat présente certains handicaps liés à son âge avancé. Il pourra ainsi vous conseiller des examens nécessaires ou mettre en place des traitements adaptés. Au cours de cet examen de santé vous pourrez également aborder certains sujets comme l’identification par puçage électronique, la castration ou la stérilisation de votre chat(te), vous renseigner sur l’état de sa dentition ou de son pelage, demander conseil sur son alimentation, et vous informer sur les problèmes de santé spécifiques liés à la reproduction ou au comportement.

 

  • La visite annuelle de santé ou la visite vaccinale.

Cet examen annuel permet de faire un bilan de santé général, de vérifier s’il faut vacciner votre chat et de passer en revue l’état général de votre matou pour s’assurer notamment que les traitements antiparasitaires (contre les puces, les tiques et les parasites internes) sont bien à jour. Si c’est sa première visite chez le vétérinaire, votre chat recevra probablement les premières injections de vaccins (primovaccination). Des injections de rappel seront ensuite régulièrement réalisées à intervalles de temps variables selon le protocole vaccinal recommandé par votre vétérinaire, l’endroit où vous vivez, le mode de vie de votre chat ou encore d’autres facteurs.

 

  • La visite médicale liée à un problème de santé ou à un suivi thérapeutique.

Vous devez prévoir ce type de consultation si vous notez que votre animal ne va pas bien et que vous avez besoin que le vétérinaire l’examine et vous prescrive éventuellement un traitement. De même vous pouvez avoir besoin de revenir régulièrement en consultation pour suivre les effets du traitement et l’ajuster si nécessaire en fonction de la réponse de votre animal.

New call-to-action

 

Préparer votre chat pour la visite vétérinaire

Il est essentiel pour cela que vous soyez calme et détendu. Votre chat ressent immédiatement lorsque vous devenez nerveux ou stressé et son humeur va changer en conséquence. Vous pouvez préparer votre chat en réalisant par exemple une sorte de « répétition » de l’examen clinique afin qu’il s’habitue à être manipulé, en particulier au niveau de sa face (oreilles, bouche, yeux), de ses pattes (sans oublier les orteils et coussinets) et de sa queue. N’hésitez pas à laisser la caisse (ou panier) de transport de votre chat dans un endroit où il peut toujours la voir et y entrer comme bon lui semble ; gardez pour cela la porte ouverte et placez-y à l’intérieur un coussin douillet. Toutefois si vous n’utilisez la caisse de transport que pour emmener votre chat chez le vétérinaire, il va vite faire le lien et aura peur rien qu’en la voyant !

chat_veterinaire

Pourquoi ne pas essayer de transporter votre chat dans sa caisse de temps en temps pour faire un petit tour dehors sans vous arrêter chez le vétérinaire puis le récompenser au retour s’il est resté calme ? Cela pourrait aider à ne pas associer le transport uniquement au vétérinaire. Vous pouvez y placer des jouets ou des friandises, voire sa couverture favorite. Si votre chat entre de plein gré dedans, récompensez-le chaleureusement. Il peut être également beaucoup moins stressant pour vous de choisir un panier de transport s’ouvrant sur le dessus, ou facile à ouvrir/fermer.

 

La visite de votre chat à la clinique vétérinaire

Même si vous avez d’autres animaux chez vous, il est très possible que votre chat ne soit pas à l’aise avec les animaux présents dans la salle d’attente de votre vétérinaire (qui sont tous stressés, angoissés, nerveux…). Gardez le bien dans sa cage de transport pendant que vous attendez afin de réduire son niveau de stress et placez la cage le plus loin possible des autres animaux curieux. L’idéal est de la placer en hauteur, par exemple sur le siège à côté de vous, ou encore mieux sur vos genoux, ce qui rassurera votre chat.

Si votre chat est facilement angoissé à la vue d’autres animaux, vous pouvez emporter une couverture que vous placerez sur la cage pour qu’il ne voie pas les animaux autour (même s’il les sent !). Enfin si votre chat est facilement contrarié (et donc peu docile !) prévenez le vétérinaire et demandez-lui si vous ne pouvez pas attendre votre tour plutôt dans une salle de consultation ou s’il dispose d’un endroit spécifiquement adapté aux chats ; vous pouvez aussi attendre dans votre voiture avec votre animal ou dehors jusqu’à ce que l’ASV vienne vous chercher.

 

chat_visite_veterinaire

Vous êtes maintenant entré dans la salle de consultation avec le vétérinaire ; l’idéal est de laisser quelques minutes à votre chat pour qu’il s’habitue à cet environnement et de le réconforter pendant que votre vétérinaire l’examine et le manipule. Vous devez rester très attentif pendant le déroulé de l’examen et aider le vétérinaire au besoin ou s’il vous le demande. Toutefois l’essentiel c’est de bien rester calme. Si vous êtes stressé il vaut mieux parfois vous tenir à l’écart et laisser votre vétérinaire établir une relation de confiance avec votre animal pendant qu’il le manipule. N’oubliez pas que chaque rendez-vous chez votre vétérinaire, quel que soit son motif, est un véritable travail d’équipe !

 

De retour à la maison, après la consultation vétérinaire de votre chat

Ce que vous ferez en rentrant chez vous dépend de l’état de santé de votre chat. Si son état de santé nécessite des soins d’urgence, il sera certainement hospitalisé. Mais si sa maladie lui permet de rentrer chez vous, votre vétérinaire établira un traitement et vous demandera de surveiller l’apparition de certains signes ou de l’appeler en cas d’urgence si vous notez une dégradation de son état ou l’apparition de certains signes particuliers. Il vous montrera également comment lui donner ses médicaments, vous délivrera éventuellement de la documentation sur la maladie de votre chat à lire chez vous et vous donnera rendez-vous pour la consultation de suivi. Si vous avez plusieurs chats, il vous informera également sur les risques de contagion et les mesures à prendre pour traiter votre chat en toute sécurité.

Si, de retour chez vous, quelque chose vous tracasse, n’hésitez pas à rappeler immédiatement votre vétérinaire pour lui poser des questions et vous rassurer.

Lorsque vous rentrez chez vous, il est important de consacrer un peu de temps à votre animal et de lui laisser suffisamment d’espace pour qu’il puisse se réacclimater à son environnement. Ne le sortez pas rapidement de sa cage de transport mais ouvrez-la et laissez-le en sortir tranquillement, à son propre rythme. Si vous avez d’autres chats à la maison, il est nécessaire de prendre quelques précautions supplémentaires pour éviter toute hostilité entre vos matous. Comme l’un des chats a été sorti de la maison, à son retour son odeur sera perçue comme étrangère pour les autres chats restés sur place (la clinique vétérinaire est parsemée d’odeurs des autres animaux et des traitements…). Même des chats qui sont les meilleurs amis du monde peuvent devenir agressifs et violents l’un envers l’autre si l’un d’eux revient à la maison avec une odeur particulière et inhabituelle.

Pour éviter toute bagarre vous pouvez par exemple prendre une serviette et bien la frotter sur votre chat avant de partir chez le vétérinaire. Cela permet de « saturer » cette serviette avec l’odeur de votre chat. Vous la placerez ensuite dans un sac plastique bien fermé hermétiquement. Lorsque vous reviendrez de chez votre vétérinaire, vous frotterez à nouveau votre chat avec cette serviette imprégnée de son odeur, ce qui déposera ainsi sa propre odeur sur son pelage et masquera les odeurs inhabituelles. Si vous avez oublié de frotter au préalable votre chat avec la serviette, vous pouvez, lors de votre retour, le frictionner avec un vêtement que vous portez à même votre peau, un de vos T-shirts ou une chemise.

L’odeur de ce vêtement, qui est également familière aux autres chats de la maisonnée, se déposera sur votre chat et sera reconnue par les autres comme « non étrangère ». Ainsi ils seront moins enclins à montrer une quelconque hostilité. Toutefois si vous sentez une hostilité, mieux vaut séparer les chats momentanément avant de les remettre en contact tout doucement ; ils ont parfois juste besoin d’un peu de temps pour se calmer. D’ailleurs il est possible qu’après cette visite chez le vétérinaire il en soit de même aussi pour vous !

GP-R-FR-NON-200800032