Vous vous apprêtez à accueillir un chaton dans votre foyer et vous avez probablement déjà vérifié tous les points de votre « to do list » : acheté un bac à litière, de la litière et des aliments, choisi avec soin des jouets adaptés, vérifié les vaccins à effectuer et entré le numéro de téléphone de votre vétérinaire dans vos contacts. Toutefois n’oubliez pas un point essentiel : votre nouveau compagnon peut être assez espiègle et il y a fort à parier qu’il aura envie de grimper partout ou de gratter, griffer ou mordiller tout ce qu’il trouvera sur son chemin lorsqu’il explorera sa nouvelle demeure (c’est-à-dire tout ce qu’il y a chez vous !).

Même si vous adoptez un chat légèrement plus âgé, vous aurez à cœur de vous assurer que votre maison ne représente aucun danger pour lui. N’oubliez jamais, lorsque vous prenez un chat, que vous vous engagez à maintenir votre habitation aussi sûre et confortable que possible pour lui, à tout âge, même lorsqu’il deviendra senior.

Passons en revue les différentes pièces de votre habitation et, pour chacune d’elles, les points qu’ils vous faudra vérifier avant d’accueillir votre nouveau compagnon.

 

La cuisine : quels dangers pour votre chat ?

chat_cuisine_dangers

Il est essentiel de vérifier que tous les produits nettoyants sont bien rangés dans des armoires et que celles-ci restent toujours bien fermées. Bien entendu, les poubelles ne doivent pas être accessibles. Les emballages en plastique sont également dangereux pour votre chat en raison des risques d’étouffement. Certains aliments peuvent être toxiques (avocat, chocolat, oignons ou ail, alcool…), d’autres entraînent des troubles digestifs (comme le lait : un chat sevré tolère souvent mal le lactose et ne devrait plus boire de lait !), d’autres enfin peuvent conduire à des infestations parasitaires (viande crue, en particulier de porc, ou charcuterie, contenant des kystes de parasites qui, s’ils sont avalés par un chat, reprennent leur évolution pour donner des parasites…) : en conclusion, ne laissez jamais rien traîner sur votre table de cuisine  !

Faites également attention aux plaques électriques restées chaudes après la cuisson : assurez-vous que votre chat ne pourra pas entrer dans la cuisine tant qu’elles sont encore chaudes ou placez dessus une casserole remplie d’eau froide pour en éviter l’accès… (en fait vous devez avoir les mêmes réflexes qu’en présence d’un enfant en bas âge !).

Pour finir n’oubliez pas de refermer les fenêtres que vous avez ouvertes pour aérer pendant que vous cuisiniez, surtout si vous habitez en étage ! Vous éviterez ainsi que votre chat ne s’échappe ou ne fasse une chute.

 

La salle de bain : quels dangers pour votre chat ?

chat_salle_de_bain_dangers

Il est bien évident que vous ne souhaitez pas que votre chat ingère les divers comprimés ou autres médicaments que vous gardez dans votre armoire à pharmacie placée dans votre salle de bain. Prenez garde à la toxicité de certains d’entre eux qui vous paraissent tout à fait anodins : il faut par exemple très peu de paracétamol ou d’ibuprofène pour tuer un chaton (pour le paracétamol une dose de 50 mg/kg est toxique, par conséquent un comprimé dosé à 500 mg sera fatal pour votre chaton comme pour votre chat adulte !). Pour l’ibuprofène, une toxicité rénale apparaît dès 250 mg/kg. De même, les divers produits pour déboucher les canalisations ainsi que les lames de rasoir sont extrêmement dangereux.

 

Dans vos toilettes, assurez-vous que l’abattant des WC est bien rabattu car il n’est pas rare que le chat (surtout quand il est chaton) soit attiré par l’eau de la cuvette ; en essayant de la boire un chaton peut tomber et se noyer, ne parvenant pas à remonter à cause des parois glissantes.

 

La buanderie ou la pièce contenant votre machine à laver le linge

Les lessives sous forme de capsules liquides (ou « pods ») ressemblent beaucoup à des jouets ou des friandises pour votre chat, mais elles peuvent être mortelles si elles sont ingérées. Gardez-les bien dans une armoire inaccessible avec tous les autres produits de nettoyage. Avant de lancer votre lessive, vérifiez à deux fois votre machine à laver (ou votre sèche-linge !) car les chats adorent se glisser dans les espaces confinés ! Certains n’hésitent pas à se faufiler dans votre machine pour y faire un petit somme. Pour la même raison, vérifiez aussi tous vos cartons d’emballage avant de les jeter à la poubelle ou de les fermer hermétiquement !

 

Le garage : quel dangers pour votre chat ?

garage_chat_dangers

L’antigel est un produit toxique de plus en plus rare mais que l’on peut encore trouver dans un garage. Il sert de liquide de refroidissement pour votre voiture ; il contient de l’éthylène glycol qui, s’il est ingéré par votre chat, peut entraîner rapidement une insuffisance rénale mortelle. Le chat est moins attiré que le chien par le goût sucré de l’éthylène glycol mais il peut s’intoxiquer autrement : en effet, il suffit tout simplement qu’il marche dans une flaque d’antigel que vous auriez laissée par mégarde ; en faisant sa toilette ensuite, il se léchera les coussinets et le bout des pattes imbibés de produit. L’ingestion d’environ 7 ml est mortelle pour un chat de 5 kg !

Par conséquent, après avoir utilisé de l’antigel, vérifiez bien qu’il ne reste pas la moindre trace de produit au sol. De même si vous stockez des produits comme de la mort-aux-rats pour vous débarrasser des rongeurs, sachez qu’ils sont également toxiques pour votre compagnon (un conseil, laissez donc votre chat s’occuper des rongeurs, il sera plus efficace et moins toxique !).

New call-to-action

 

Votre jardin (ou celui de vos voisins !)

Si votre chat sort régulièrement, le monde extérieur regorge de nombreux dangers potentiels que vous devrez gérer dans la mesure du possible. N’oubliez pas de protéger l’accès à votre piscine et faites attention aux bassins non clôturés ; de même élaguez bien les branches d’arbre abîmées afin qu’elles ne risquent pas de casser si votre chat y grimpe.

chat-terrasse_dangers

Les pelouses ou terrasses peuvent avoir été traitées avec des produits chimiques toxiques que votre chat peut ingérer en se léchant les coussinets lors de sa toilette. Le bac à compost doit aussi être inaccessible. Vérifiez bien que votre jardin ne renferme pas de plantes toxiques pour votre chat. C’est pratiquement impossible d’empêcher votre chat de sortir de votre jardin pour passer chez le voisin. Toutefois, vous pouvez essayer de le clôturer en débutant directement au sol sur une hauteur suffisante (1,80 m minimum), avec un retour d’angle sur 60 cm au moins, et des mailles assez étroites (moins de 5 mm). Vérifiez bien qu’il n’y a aucun muret, arbre, ou table à proximité sur lequel le chat pourrait grimper pour prendre appui avant de faire le mur !).

 

Balcon ou terrasse : quels dangers pour votre chat ?

Vous devrez faire attention aux plantes qui ornent votre balcon, ainsi qu’aux tables et chaises qui peuvent faire office d’étage intermédiaire permettant à votre chat d’accéder au rebord du balcon au risque de tomber. Méfiez-vous de cette maxime bien connue, « un chat qui tombe retombe toujours sur ses pattes » - elle n’est vraie que jusqu’à un certain point ! Une chute de plusieurs étages entraînera de profonds traumatismes pour votre animal, soyez-en sûr ! Protégez donc vos balcons avec des filets pour que votre chat ne risque pas de tomber tout en profitant de l’extérieur.

 

Autres dangers pour votre chat à prendre en compte

  • Fils et prises électriques non protégés : ils peuvent occasionner une électrocution si votre chat décide de les lécher ou de les mâchouiller. Si, pour jouer, il s’amuse à tirer sur les fils qui traînent, cela peut entraîner la chute de lampes ou de divers appareils. Pour éviter ces risques, fixez bien les fils au sol.
  • Cordons des stores qui pendent : les chats adorent grimper n’importe où ou jouer avec tout ce qu’ils trouvent, surtout si l’objet de leur convoitise est à une certaine hauteur. Ainsi les cordons de stores qui pendent sont particulièrement intéressants mais en même temps très dangereux parce qu’ils peuvent étrangler votre matou s’il s’y accroche. Dans le même ordre d’idée, il vous faudra vérifier tout ce qui pend avec une longueur suffisante (comme les nappes, les diverses cordes ou ficelles…).
  • Babioles diverses : tous les petits éléments (élastiques, trombones, pièces de monnaie) peuvent être avalés et entraîner des risques de suffocation s’ils traînent à portée de votre chat.
  • Meubles instables : ils peuvent se renverser si votre chat décide de s’y accrocher !
  • Portes, fenêtres et cheminée : Assurez-vous qu’elles sont toutes bien sécurisées et fermées afin que votre chat ne puisse pas s’échapper ou se brûler.
  • Plantes d’intérieur et fleurs coupées : toutes les plantes d’appartement ou fleurs coupées ne sont pas des « amies » des animaux. L’ASPCA a fait la liste exhaustive des plantes toxiques et non toxiques pour votre chat (cette liste en anglais donne également les noms scientifiques des plantes, ce qui permet facilement de trouver leur nom commun français). N’hésitez pas à consulter cette liste (https://www.aspca.org/pet-care/animal-poison-control/cats-plant-list) avant d’acheter une plante pour éviter tout danger.

 

GP-R-FR-NON-200800029