L’amélioration de la médecine et de l’alimentation a permis aux hommes de vivre plus longtemps ; de même les avancées en matière de nutrition animale et de soins vétérinaires permettent à votre chat de vivre plus vieux. Même si l’on considère qu’un chat entre dans la classe des « séniors » vers l’âge de 7 à 10 ans, nombre de matous d’intérieur vivent une bonne vingtaine d’années.

Le vieillissement du chat est semblable à celui de l’homme dans le sens que chaque animal vit sa vieillesse différemment. Certains sont déjà léthargiques et « vieux » à l’âge de 7 ans alors que d’autres peuvent être aussi alertes à 11 ans que des chatons. Le vieillissement est un processus naturel et même si beaucoup de ses conséquences ne peuvent être corrigées, elles peuvent au moins être contrôlées.

Si vous pouvez reconnaître et réduire les facteurs de risque nuisibles à sa santé, détecter les maladies le plus tôt possible, améliorer ou entretenir l’état de santé de tous ses systèmes organiques et mettre en place un suivi vétérinaire annuel, vous aurez en main toutes les clés pour fournir à votre chat senior la meilleure qualité de vie possible et une santé optimale. Mais dans un premier temps, il est bon de connaître les signes du vieillissement de votre chat.

 

Quels sont les signes du vieillissement chez mon chat ?

Comme chaque chat est unique, tous les chats ne se comporteront pas pareil ! Toutefois vous pourrez remarquer certains comportements spécifiques du chat âgé, par exemple :

  • Il miaule plus souvent ;
  • Il évite son lieu de repos favori et préfère se cacher ;
  • Il ne fait plus toujours ses besoins dans son bac à litière voire il n’y va plus du tout ;
  • Il ne vient plus quand on l’appelle ;
  • Il a changé sa façon de dormir ou de manger.

 

N’oubliez jamais qu’il ne faut pas systématiquement attribuer un changement de comportement au simple vieillissement. Quel que soit son âge, toute modification comportementale ou de l’état de santé de votre chat justifie une consultation chez votre vétérinaire pour éliminer et/ou diagnostiquer la présence d’une maladie.

 

Que se passe-t-il quand mon chat vieillit ?

Lorsque votre matou vieillit, son organisme devient moins performant et son système immunitaire moins apte à repousser les germes pathogènes. Mais ce n’est pas tout et d’autres maux peuvent également apparaître, dont voici certains exemples :

  • Il se déshydrate. De nombreuses maladies peuvent être responsables d’une déshydratation et celle-ci réduit d’autant plus la circulation sanguine et les défenses immunitaires. Elle peut également refléter la présence d’une maladie plus grave chez votre chat ;
  • Sa peau s’amincit. Cet amincissement, très fréquent chez le chat âgé, peut réduire la vascularisation sanguine de sa peau et augmenter sa sensibilité aux infections cutanées ;
  • Il se toilette moins régulièrement. L’arthrose ou des problèmes dentaires peuvent gêner votre chat qui ne peut plus entretenir son pelage aussi bien qu’auparavant. De ce fait son pelage s’emmêle, dégage une mauvaise odeur ou sa peau apparaît enflammée ;
  • Ses griffes s’épaississent. C’est assez fréquent chez le chat âgé. Ses griffes peuvent aussi devenir cassantes si elles ne sont pas correctement entretenues ;
  • Son cerveau décline. Chez l’Homme, les changements cérébraux associés au vieillissement sont regroupés sous le terme de sénilité. Les chats aussi présentent des troubles semblables qui l’amènent à miauler plus souvent, errer sans but précis, être désorienté ou éviter toute interaction sociale ;
  • Il devient sourd. La perte d’audition est relativement fréquente chez le chat âgé et peut avoir diverses origines ;
  • Ses yeux n’ont plus le même aspect. Le cristallin d’un chat âgé a tendance à perdre de sa transparence et à apparaître plus bleuté (c’est la sclérose ou la fibrose cristallinienne) mais cela ne modifie pas forcément ses capacités visuelles (contrairement à la cataracte) ;
  • Il présente des problèmes dentaires. Assez fréquents chez le chat âgé, ils peuvent être suffisamment douloureux pour l’empêcher de manger.
  • Ses reins fonctionnent mal. Les affections rénales sont fréquentes chez le chat et s’accompagnent de différents symptômes ;
  • Il présente des affections dégénératives. Il n’est pas toujours facile de savoir si votre chat présente des douleurs articulaires ou de l’arthrose, affections assez fréquentes du chat âgé. Toutefois vous remarquerez peut-être que votre chat accède plus difficilement à son bac à litière, à sa gamelle ou à son endroit de repos favori ;
  • L’hypertension, le diabète sucré ou l’hyperthyroïdie sont des maladies graves, potentiellement mortelles qui se développent souvent chez le chat âgé.

New call-to-action

Comment puis-je aider mon chat âgé à se sentir bien ?

soin_chat_senior

Pour prendre soin de votre chat âgé, vous devez vous focaliser sur trois grands axes :

  • Veillez à une bonne alimentation ;
  • Adaptez son exercice ;
  • Veillez à le réconforter et à ce qu’il se sente en sécurité.

Ces facteurs clés, si votre chat en bénéficie, auront un énorme impact et lui permettront de vivre pleinement épanoui jusqu’à un âge avancé.

 

L’alimentation du chat senior

Lorsque votre chat devient âgé, il peut être intéressant de demander à votre vétérinaire de vous recommander le type d’alimentation le plus adapté. En général, il faut privilégier les régimes alimentaires qui ne surchargent pas les organes et favorisent le métabolisme. Il n’est pas rare que les chats âgés de 7 à 12 ans prennent du poids ; il est donc particulièrement important de veiller à leur alimentation pour éviter l’obésité, car celle-ci peut favoriser l’apparition d’un diabète. Après l’âge de 12 ans, certains chats maigrissent au contraire, et ce problème doit vous amener à consulter votre vétérinaire (car il peut cacher un début d’insuffisance rénale ou d’hyperthyroïdie par exemple, ou des pathologies dentaires).

L’exercice du chat senior

Si l’exercice est toujours bénéfique pour un chat, il peut représenter une véritable fontaine de jouvence pour un chat âgé ! En effet, l’exercice renforce les muscles, protège les articulations, favorise une bonne circulation, stimule le métabolisme et permet à votre chat de conserver une bonne forme physique. Si votre matou commence déjà à devenir léthargique, proposez-lui divers jeux alimentaires : par exemple répartissez des friandises dans votre appartement pour l’obliger à faire quelques pas et à exercer son odorat pour obtenir chaque bouchée. Vous pouvez aussi glisser des croquettes dans une balle distributrice de croquettes (ou un autre jouet) qui ne libèrera ses croquettes que lorsque le chat aura joué avec elle. Si vous utilisez des jeux interactifs (plumeaux ou « canne à pêche ») ou des lasers pour chat projetés sur le mur, votre chat bougera sans rechercher de la nourriture comme récompense. Attention, l’absence totale de mouvement, des troubles moteurs ou une mobilité restreinte ne sont généralement pas des signes de vieillissement, mais l’indication de la présence d’une maladie.

Ce besoin de réconfort supplémentaire

À mesure que votre chat vieillit, il a de plus en plus besoin de se sentir en sécurité. Si vous lui prodiguez plus de signes de tendresse vous renforcerez fortement ce sentiment. Il est probable que votre vieux matou recherchera la proximité des personnes qui lui sont chères et appréciera d’être longuement caressé. Il recherchera aussi des endroits bien chauds pour se reposer ; il est donc intéressant de déplacer son lieu de couchage ou sa couverture favorite dans un endroit douillet et chaud (mais pas surchauffé !) de votre appartement, bien à l’abri des courants d’air.

À partir d’un certain âge, il commencera à éprouver des difficultés pour entretenir son pelage et faire sa toilette comme jadis. Vous pouvez l’aider à se sentir à nouveau bien dans sa peau en le brossant doucement tout en le massant légèrement. Ainsi son pelage retrouvera même un certain lustre.

Pour renforcer son bien-être et qu’il se sente à l’abri et bien dans votre maison, vous pouvez prendre un certain nombre de mesures. Plus votre matou aura du mal à se déplacer plus vous faciliterez sa vie de tous les jours en choisissant des bacs à litière aux rebords moins hauts ou des gamelles facilement accessibles. Cherchez également des moyens pour l’aider à grimper sur sa chaise ou son canapé favori si cela devient trop difficile pour lui (escalier mobile pour animal ou rampe d’accès par exemple).

 

Mon chat est-il malade ou simplement plus vieux ?

Il est naturel que les chats soient plus calmes et dorment plus lorsqu’ils prennent de l’âge. Toutefois beaucoup de changements comportementaux ne doivent pas être ignorés car ils peuvent indiquer la présence d’une maladie sous-jacente. Ces maladies associées au vieillissement sont parfois discrètes et les symptômes apparaissent si progressivement que les propriétaires ne remarquent pas les signes d’alarme. Il est important de ne pas considérer que les changements observés chez votre chat représentent simplement un signe inévitable de vieillesse. À mesure que votre chat vieillit, son examen régulier par votre vétérinaire devient encore plus nécessaire car il permet de vous assurer que votre compagnon vivra une longue vie en bonne santé.

GP-R-FR-NON-200700037