DAPP (Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces)

   Partager

La DAPP ou l’allergie aux piqûres de puces chez le chat

Lorsque les chats sont infestés par les puces (on parle de pulicose) ils se grattent, mais n’ont pas spécialement de lésions sur la peau. Un certain nombre de chats sont, ou deviennent allergiques aux piqûres de puces, en particulier s’ils sont atteints de dermatite atopique canine (maladie qui prédispose à développer des allergies).

Comment se manifeste l’allergie aux piqûres de puces chez le chat ?

Les chats allergiques aux piqûres de puces développent des lésions sur la peau (croûtes, pertes de poils) et sont beaucoup plus incommodés lorsqu’ils se font piquer, parfois simplement par une ou deux puces. Tout le corps peut être atteint, ou seulement certaines zones. Chez le chat les lésions de la face sont caractéristiques (prurit facial), mais le bas de dos ou la queue sont aussi des zones fréquemment atteintes.

Les puces ne sont pas toujours visibles chez ces chats allergiques. En effet, les puces sont ingérées régulièrement par le chat lors du toilettage, et rappelez vous que les puces sont présentes surtout dans l’environnement immédiat de l’animal, pour 95 % de leur population.

Comment traiter l’allergie aux piqûres de puces ?

Les animaux

En plus de l’antiparasitaire pour traiter la cause de l’allergie, un traitement contre les démangeaisons, associé au besoin à un traitement antibiotique en cas de surinfection cutanée peut être aussi prescrit par le vétérinaire.

Le traitement contre les puces des autres animaux vivant avec l’animal allergique est essentiel.

L’environnement

En cas d’infestation, un traitement de l’environnement avec un produit adapté efficace plusieurs mois contre les puces adultes, les larves et les œufs est souvent nécessaire. En effet, 95% de la population de puces (œufs, larves et cocons) se trouve dans l’environnement. Il existe des foggers qui se vident tout seul dans une pièce, mais il faut toujours les associer avec un aérosol pour traiter dans les recoins (sous les meubles, dans les bas de placard) où se trouvent les larves qui fuient la lumière.

Pour ces chats allergiques, un traitement d’autant plus régulier s’impose, ainsi que de tous les animaux vivant avec lui, et là aussi toute l’année.

Le choix des antiparasitaires externes dépend aussi d’un certain nombre de critères comme indiqué dans la rubrique « les puces du chat ».

Demandez conseil à votre vétérinaire, il est le mieux placé pour vous conseiller !