Voici 9 signes qui peuvent le confirmer

Chat beige qui se gratteLe chat est sans doute l’une des créatures les plus propres de la planète. Si vous avez déjà vu votre chat se toiletter, vous savez qu’il peut le faire pendant ce qui semble être des heures. La plupart des chats passent 10 % de leurs heures d’éveil à toiletter leur fourrure. Vous pensez peut-être que tout ce toilettage aidera votre chat à se protéger des puces, pourtant ce n’est pas le cas. Croyez-le ou non, les chats sont deux fois plus sujets aux puces que les chiens et les habitudes de toilettage méticuleuses du chat rendent les puces beaucoup plus difficiles à repérer. Les chats d’intérieur ne sont pas vraiment plus protégés que les chats d’extérieur à cet égard, car les puces peuvent pénétrer dans votre maison via vos invités ou leurs animaux de compagnie. Si vous vous demandez comment savoir si votre chat a des puces, lisez ce qui suit : il existe neuf signes indiquant que votre chat est porteur de puces.

1. Votre chat se toilette de façon excessivement

L’un des premiers signes que votre chat a des puces est un changement dans ses habitudes de toilettage. Vous remarquerez peut-être que le toilettage devient plus un sport extrême qu’un passe-temps relaxant pour votre chat. Votre chat, maître en matière de soins, n’est pas de taille face à une invasion de puces.

Un toilettage excessif, associé à des léchages, des mâchoires, du grattage ou des mordillements, entraîne souvent une perte de poils et parfois des dépilations à l’arrière des pattes, au cou ou à la base de la queue de votre chat. Donc si vous détectez le moindre changement dans le comportement méticuleux de votre chat, examinez sa peau de plus près pour voir si vous pouvez découvrir des traces de puces.

2. Votre chat développe des rougeurs ou des croûtes

Lorsqu’une puce pique votre chat, ses pièces buccales percent sa peau comme une aiguille pour se nourrir. La salive que la puce injecte dans votre chat peut provoquer une réaction allergique. Chez certains chats, la réaction est subtile, mais chez d’autres, elle est grave, et la peau devient rouge et enflammée. Si vous remarquez des rougeurs ou des bosses ressemblant à des croûtes, il est essentiel de demander l’avis d’un vétérinaire.
New call-to-action

3. Votre chaton devient faible ou ses gencives deviennent pâles

Dans les cas extrêmes, un chat peut perdre tellement de sang à cause d’une forte infestation de puces qu’une anémie se développe. Ce problème est plus fréquent chez les jeunes chatons, mais si l’infestation est majeure, un chat adulte peut être touché. Si votre chat parait affaibli, assurez-vous qu’il reçoive immédiatement des soins vétérinaires.

4. Votre chat commence à perdre du poids

L’un des nombreux dangers associés aux puces est qu’elles peuvent transmettre un ver parasite du tube digestif de la famille des ténias, le dipylidium. Si votre chat mange une puce infectée lors de son toilettage, le dipylidium se développe et se fixe à la paroi intestinale de votre chat pour se nourrir. Ils ne provoquent généralement pas de signes de maladie chez les chats, mais ils sont inesthétiques et constituent un danger pour la santé de votre famille, en particulier si vous avez de jeunes enfants à la maison. Votre vétérinaire peut vous aider à contrôler les puces qui propagent le dipylidium et le traiter pour vous garder en bonne santé, vous, votre chat et le reste de votre famille.

5. Votre chat évite soudainement certains endroits de votre maison

Les puces ont tendance à se développer dans des zones où la température se situe entre 18 et 27 °C et le taux d’humidité entre 75 et 80 %.

Bien que ce soit des conditions que vous trouverez à l’extérieur par temps chaud, ce sont aussi des conditions que vous trouverez à l’intérieur de votre maison toute l’année. On trouve souvent des œufs et des larves de puces dans les tapis, sous les plinthes et dans les meubles. Il ne faudra pas longtemps à votre chat pour découvrir où se cachent les puces, et il lui faudra encore moins de temps pour chercher à éviter ces endroits.

Il est important de passer régulièrement l’aspirateur et de veiller à le vider pour que les puces ne s’y développent pas. Si vous trouvez des puces, veillez à laver la litière de votre chat à l’eau chaude avec un détergent. Les larves des puces peuvent rester en dormance pendant des mois. La seule chose qui puisse les éliminer est le contrôle des puces.

6. Votre chat devient anxieux

Chat qui s'étireLes puces peuvent rendre fou, surtout l’animal qu’elles attaquent. Les morsures constantes et les démangeaisons et irritations qui en résultent peuvent provoquer un grave changement dans le comportement par ailleurs agréable et paisible de votre chat. Si vous remarquez que votre chat devient de plus en plus agressif, irritable, contrarié ou frénétique, les puces peuvent en être la cause. Examinez de plus près la fourrure et la peau de votre chat et demandez les soins et les conseils de votre vétérinaire.

7. Vous remarquez de petites taches comme du poivre dans la fourrure

Ces taches peuvent être des saletés de puces. C’est l’un des signes les plus courants que votre chat a des puces. Lorsqu’une puce pique votre chat, les excréments du sang digéré apparaissent sur son pelage ou sur un peigne ou une brosse. Si vous remarquez ces petites taches ressemblant à du poivre, prélevez un échantillon, placez-le sur une serviette en papier blanc ou un tissu et vaporisez-le avec de l’eau. Si l’échantillon devient rouge, il s’agit probablement d’excréments de puces. Consultez votre équipe vétérinaire pour obtenir des conseils sur la manière de gérer les infestations de puces dans votre maison.

8. Vous détectez des tâches foncées comme du poivre dans le tissu du couchage de votre chat

Si vous le remarquez sur le couchage ou les accessoires de votre chat, consultez votre vétérinaire pour savoir quelles sont les mesures à prendre pour se débarrasser des puces et les empêcher d’entrer dans votre maison.

9. Vous voyez des insectes noirs ou brun rougeâtre de la taille d’une tête d’épingle dans la fourrure de votre chat

Si vous remarquez ça, ce sont probablement des puces ! Si votre chat souffre d’une forte infestation de puces, il se peut que vous puissiez voir des puces ou des œufs de puces dans sa fourrure. Celles-ci se déplacent généralement rapidement. Vous pouvez vérifier la présence de puces dans le pelage de votre chat en examinant la peau après la séparation des poils. Les puces ont tendance à graviter vers le bas du dos, les pattes arrière et l’estomac, alors assurez-vous de bien vérifier ces zones. Si vous remarquez l’un de ces signes sur votre chat, vous devez consulter votre vétérinaire pour exclure la présence de puces.

Si votre chat a des puces, votre vétérinaire peut vous recommander des options de traitement. Il est important de savoir que les puces sont de petits parasites remarquablement résistants. A certains stades de développement, les pupes peuvent rester en dormance dans la maison pendant des mois avant d’éclore et piquer votre animal ou dans le pire des cas les membres de la famille et recommencer tout leur cycle de vie. Pour éliminer les puces présentes, mais aussi celles qui pourraient éclore dans un avenir proche, consultez votre vétérinaire qui vous conseillera dans un traitement adapté pour votre chat.

Sources:

https://petcentral.chewy.com/9-signs-your-cat-has-fleas/

https://www.banfield.com/pet-healthcare/pet-healthcare-resources/parasites/flea

https://www.banfield.com/state-of-pet-health/skin-allergies/flea-allergies

GP-R-FR-NON-200300042