Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi un chat peut sembler tout à fait à l’aise dans son environnement alors qu’un autre semble déraisonnablement nerveux ? La plupart des gens attribuent cela à la personnalité du chat, mais la réponse peut aussi se trouver dans la façon dont le chat a été socialisé.

Chatouille chat

La socialisation consiste à préparer un chat à se lier avec d’autres animaux et d’autres personnes. Un chat bien socialisé est sûr de lui, animé, amical et confiant ; un chat mal socialisé peut être timide, craintif ou même agressif.

Un chat socialisé est un chat heureux. La socialisation de votre chat est essentielle non seulement pour vous et votre chat, mais aussi pour toute autre personne que votre chat peut rencontrer. Heureusement, la manière de socialiser un chat n’est pas un mystère.

Pour de meilleurs résultats, commencez tôt

Il est important de commencer à socialiser les chats le plus tôt possible. Les chatons commencent à apprendre comment un chat adulte se comporte en observant leur mère. Ils apprennent à contrôler les morsures et les griffes en jouant avec leurs compagnons de portée. Ni leur mère ni leurs compagnons de portée ne peuvent apprendre à un chat comment être manipulé par un humain ou comment s’acclimater aux sons, aux odeurs et à la vue – c’est votre travail.

La socialisation doit commencer le plus tôt possible. Les chatons âgés de 3 à 9 semaines sont très réceptifs aux nouvelles expériences – ils ne craignent pas d’être manipulés et sont ouverts aux nouveaux sons et odeurs. Cette période dite « sensible » s’étend souvent jusqu’à 16 semaines, mais il est possible de socialiser des chats plus âgés également.

Les chatons commencent généralement à être sevrés à partir de 4 semaines, et ce sevrage est généralement terminé à 8-10 semaines. À ce stade, ils sont prêts à quitter la portée et commencent à prendre exemple sur leur nouveau parent. Les chatons âgés de 3 à 16 semaines sont dans une période idéale pour l’apprentissage des compétences de la vie courante. C’est le moment de laisser votre nouveau chaton apprendre tout ce qu’il faut savoir, qu’il s’agisse de passer du temps dans une cage de transport ou de rencontrer différentes personnes.
New call-to-action

À manipuler avec précaution

Introduisez l’apprentissage au toucher très tôt pour que votre chaton apprenne qu’il n’a rien à craindre lorsqu’il est dans vos bras. Gardez votre voix basse et calme et votre toucher doux et délicat. Il est préférable de commencer par caresser votre chaton sur la tête et le dos. Lorsque votre chat est à l’aise pour être touché de cette façon, prenez-le doucement et soutenez-le. Il est recommandé de toucher votre chat plusieurs fois par jour. Offrez-lui à chaque fois une friandise en récompense de son bon comportement. Si votre chat devient agressif, arrêtez et laissez-lui un peu d’espace et de temps avant d’essayer à nouveau.

Augmentez progressivement la durée du contact, ainsi que le niveau de votre interaction. Votre chat devra s’habituer à être manipulé par un vétérinaire et à être toiletté, alors faites en sorte que votre chat soit à l’aise lorsqu’on le manipule, notamment en lui touchant la tête, les oreilles et les pattes.

Introduire lentement la caisse de transport

Chat sur les genoux

Il est essentiel d’aider votre nouveau chaton à se familiariser avec une caisse de transport. Les déplacements, y compris chez le vétérinaire, seront ainsi beaucoup plus faciles à gérer. Pour faciliter les déplacements de votre nouveau chaton, recouvrez l’intérieur de sa caisse de transport d’une serviette épaisse. Quelques friandises ou son jouet préféré au fond de la caisse peuvent aider. Amenez votre chaton à l’entrée de la caisse de transport et assurez-vous qu’il se sente à l’aise et qu’il puisse voir et sentir les friandises. Ne fermez pas la porte de la caisse, laissez votre chaton explorer. Répétez cette opération tous les jours. Lorsque votre chaton se sent à l’aise dans sa caisse de transport, fermez la porte pendant un court instant et donnez-lui une récompense lorsque vous l’ouvrez à nouveau. Répétez l’opération. Plus tard, emmenez votre chat pour un court trajet dans la caisse de transport – peut-être dans le bus, le train ou la voiture. Il est impératif que vous n’ouvriez pas la caisse de transport lorsque vous êtes à l’extérieur ou pendant le transport.

Rester positif et patient

Certains chats ont besoin de plus de temps que d’autres, alors restez positif lorsque votre chat commence à vous faire confiance. Continuez à faire découvrir à votre chat des images, des sons, des odeurs et des personnes différentes, et récompensez-le par des félicitations et des friandises. Ne criez ou réprimandez jamais votre chat pour son comportement antisocial, dites simplement « NON » et partez.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas difficile de socialiser un chat, il suffit de s’engager à interagir quotidiennement. La patience dont vous faites preuve permet d’aller très loin !

GP-R-FR-NON-200300041