Les félins domestiques sont souvent mal jugés et mal compris, on les considère comme étant entêtés, de nature imprévisible et impossibles à éduquer. Parmi toutes ces fausses idées, concentrons-nous sur le mythe qu’il est impossible d’éduquer un chat.

chat-espiegleEst-il possible d’éduquer un chat ? Incontestablement, oui. Sans aucun doute, c’est possible. En fait, il y a même certains chats qui marchent dans la rue à côté de leurs maîtres, ils font leurs besoins dans les toilettes et répondent à des ordres de toutes sortes. Par conséquent : il est possible d’éduquer un chat.

Nous devons garder à l’esprit le mode de fonctionnement psychologique des félins : un chat n’est pas un chiot, ni un chien, et encore moins un petit enfant.

Pour éduquer un félin aux routines que nous créons, nous devons faire appel aux comportements, à l’état d’esprit et aux habitudes des félins.

Avant de commencer, nous devons être très clairs sur ce que nous avons l’intention d’accomplir : se promener avec un collier, éviter certains comportements, etc. Un chat peut faire le mort en nous voyant tirer avec notre doigt, il peut nous apporter des choses, obéir à des ordres comme « assis ». Mais nous devons réfléchir à une chose : Que voulons-nous que notre chat fasse ? La principale chose à faire lors du dressage d’un chat est de savoir ce que nous voulons accomplir, « pourquoi » et « pour quoi ». Grâce à cette compréhension, nous allons éviter de perdre du temps et notre patience.

New call-to-action

Il est essentiel d’avoir un chaton au comportement équilibré : un chat qui a passé suffisamment de temps avec sa mère et ses frères et sœurs (deux mois minimum), qui est socialisé avec les gens et, bien sûr, avec l’environnement. Le dressage sera beaucoup plus compliqué et difficile si vous prenez un chaton qui n’a pas pu profiter de tout ce qui est décrit ci-dessus. Mais, bien que ce soit plus compliqué, ce n’est pas impossible.

Avant d’apprendre à votre chat à utiliser un grattoir plutôt que le mobilier, vous devez d’abord lui apprendre dès son arrivée à utiliser correctement sa litière, ainsi que l’emplacement de la nourriture et de l’eau, et où se trouve son nouveau terrain de jeu si vous avez un espace de jeu réservé au chat.

Contrairement au chien, un chat n’apprend pas après avoir accepté ce que l’homme propose : un chat apprend parce que cela l’intéresse, c’est simple.

Si le chat ne trouve pas l’idée proposée intéressante ou adéquate, il ne fera jamais ce que nous voulons. Il doit être intéressé par ce que nous voulons lui enseigner, être éveillé, récompensé et ne pas être submergé par des répétitions excessives.

eduquer-chat-obeissant

Le chat apprend mieux avec des récompenses, car les punitions produisent peu voire aucun impact positif. Le chat doit être intéressé par l’apprentissage ; s’il ne l’est pas et que nous utilisons des punitions lors du dressage, nous n’atteindrons jamais l’objectif du dressage. Cependant, si nous rendons les leçons plus intéressantes visuellement et les couvrons de récompenses et de câlins, nous verrons que leurs motivations de dressage sont liées aux récompenses et aux compliments plutôt qu’aux réprimandes.

Dans le cas d’un comportement indésirable (vol de nourriture, marquage d’urine, faire ses griffes sur le canapé), vous pouvez réprimander, mais faites-le indirectement (par un bruit fort), pour empêcher l’animal d’associer la punition avec l’homme. Si l’animal associe la punition avec vous, il apprendra uniquement à réaliser ce comportement indésirable lorsque vous n’êtes pas présent.

Pour enseigner aux chats des ordres comme « assis » ou les faire venir vers nous, vous aurez besoin de patience, de mots courts, de répétition et vous devrez récompenser (nourriture ou caresses) leur obéissance. Mais ne nous leurrons pas : un chat reste un chat.

GP-R-FR-NON-200100012