Mon chat est stressé en voyage, il se retient de faire pipi en voiture

Effectivement, les voyages et les changements d’environnement sont des événements susceptibles de perturber le comportement du chat, un animal sensible aux modifications de son territoire habituel.

Il est important qu’il trouve ses repères et s’adapte à son nouvel environnement, avec la présence d’un territoire d’élimination facilement accessible (ex. bac et litière en appartement).

Dans le cas présent, si vous êtes inquiète sur les fonctions d’élimination urinaire et fécale de votre chat, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un vétérinaire, qui seul pourra examiner votre compagnon et vous orienter sur les causes du problème éventuel, et sur un traitement le cas échéant.

 

Mes chats jouent ou se battent-ils ? Conflit ou jeu ?

Les interactions que vous décrivez sont peut-être seulement transitoires, le temps que les chatons grandissent, et que tout le monde trouve sa place.

Peut-être tout simplement que les petites veulent trop souvent jouer avec la chatte adulte qui au bout d’un moment perd patience et le fait savoir.

Si la situation devient vraiment gênante et ne s’améliore pas, il faudra faire analyser un peu plus la situation par votre vétérinaire, qui pourra vous aider à résoudre les éventuels problèmes de cohabitation.

 

Mon chat marque son territoire sans arrêt (marquage urinaire)

Le marquage du territoire, chez un chat, est un phénomène normal, car c’est un animal territorial : il effectue ce marquage (urine, griffades et frottements de museau) pour communiquer et structurer son environnement… Si c’est un mâle entier (non castré), le marquage urinaire est plus fréquent, et très, très malodorant.

Dans un premier temps, il faut faire vérifier par un vétérinaire qu’il n’y a pas un souci à la vessie : les cystites (inflammation), les calculs (petits « cailloux » dans la vessie) ou d’autres anomalies médicales peuvent être responsables du problème.

Ensuite, si le marquage est juste comportemental, la castration, si elle est réalisée jeune, peut améliorer les choses. Enfin, certains états de stress peuvent aggraver la situation. Faites le point avec votre vétérinaire traitant, il pourra vous proposer des pistes pour que les problèmes s’apaisent.

 

Mon chat s’attaque à sa queue

La réaction de votre chat n’est pas normale : il est peut-être blessé et son agressivité peut être dangereuse. Consultez votre vétérinaire dès que possible, lui seul pourra juger de l’état de votre chat.

 

Mon chat secoue sa patte, est agressif (envers humains et animaux)

Le symptôme que vous décrivez peut avoir de multiples causes. Il est possible que votre chaton souffre, d’où sa réaction agressive. Nos animaux cachent bien leur douleur et ont parfois des comportements surprenants.

Les causes du comportement de votre chaton peuvent être multiples, comme les hormones ou une douleur, et nous ne pouvons pas en juger derrière un écran. C’est donc très bien d’avoir pris RDV avec votre vétérinaire car il va être nécessaire de voir votre chat pour émettre un jugement sur son état de santé.

 

Mon chaton mord tout le temps et fait des bêtises

Vous nous parlez de plusieurs anomalies dans le comportement de votre chat, qu’il est difficile d’analyser à distance et avec assez peu d’informations. Il faudra vérifier certaines choses, comme par exemple sa vermifugation, si son régime alimentaire est adapté, etc. Et aussi faire examiner votre chat si les problèmes de comportement persistent.

En effet il ne faut pas laisser s’installer de l’agressivité car il sera plus difficile de revenir en arrière une fois que le comportement sera installé. Nous vous recommandons donc d’en parler avec votre vétérinaire au plus tard quand vous l’emmènerez pour la stérilisation, si ces problèmes persistent. N’hésitez pas à visiter régulièrement notre site !

Mon chat met ses jouets dans ses croquettes ou dans son eau.

Ah, là, vous nous posez une colle !!! Peut-être cette attitude confirme-t-elle que le chat est et reste un extra-terrestre au comportement parfois totalement imprévisible et inexplicable ? Est-ce pour lui une façon de mettre son jouet en sécurité ? Veut-il le manger ? 😉 des hypothèses circulent mais aucune ne semble très convaincante… le mystère demeure. Ou alors, votre chat se prend pour un raton-laveur !

Pourquoi les chats miaulent-ils ?

Les chats miaulent uniquement pour communiquer avec les humains. Effectivement, les chats sauvages ne miaulent pas entre eux. C’est plus une tentative de communication entre votre chat et vous qu’un véritable langage.

Si les miaulements du chat ne sont destinés qu’aux humains, comment communiquent-ils entre eux ?

C’est une très bonne question ! Tout d’abord, il y a des « sons » autres que les miaulements : sifflements, grognements, petits cris.. et puis, il y a des mimiques faciales (position des oreilles, regard..), la façon de tenir sa queue, le langage du corps… et, à distance, les marques olfactives et visuelles (notamment le marquage urinaire) sont aussi très efficaces et riches pour communiquer avec les autres membres de son espèce ! Mais les « miaous » sont réservés à l’humain 😉

Mon chat a un comportement étrange depuis plusieurs semaines, il se lèche les flancs ainsi que le ventre et se mord les tétons… son alimentation est bonne, il joue, ronronne, aucun souci mais tous les jours il a un passage de 5 à 20 minutes où son corps entier le démange…

Les puces sont de loin la première cause de démangeaisons, même si on ne les voit pas toujours. Il est sans doute utile de faire un traitement antiparasitaire efficace si cela n’a pas été fait récemment. Si nécessaire, des examens complémentaires (raclages, examens microscopiques, détection d’allergènes) peuvent vous être proposés.

Quand toutes les hypothèses « physiques » sont explorées, les hypothèses comportementales (stress) sont alors à envisager et peuvent être prises en charge de différentes manières. Parlez-en avec votre vétérinaire, qui reste le professionnel de santé de référence et votre meilleur allié pour la santé de votre compagnon.

Mon chat fait ses besoins dans le panier de ma chienne

Les problèmes de malpropreté (en général, des urines à des endroits inadaptés) sont assez fréquents chez les chats. La première étape, c’est de vérifier qu’il n’y a pas un problème médical qui puisse expliquer ces « oublis » (cystites ou présence de calculs urinaires, diabète).

Ensuite, on peut s’occuper des problèmes d’environnement : les chats sont sensibles au stress. Ils ont besoin d’une litière très propre, dans un endroit calme. Ils n’aiment pas toujours partager leur territoire, même avec un chien qu’ils aiment bien.

Enfin, en tout dernier lieu, on recherchera des problèmes de comportement. Tous ces points sont à vérifier avec l’aide de votre vétérinaire, qui peut pratiquer un examen général, faire une analyse d’urine et prescrire si nécessaire des médicaments adaptés.

 

Je suis sur le point de déménager et mon chat n’est jamais sorti. Là où je vais il aura tout un espace sans clôture. Comment puis-je lui permettre de sortir en toute sécurité sans avoir peur de le perdre ?

  • C’est une grande chance pour un chat, de pouvoir sortir à l’air libre ! Il va découvrir un univers époustouflant… Mais pour qu’il ne coure aucun danger, il est souhaitable de prendre quelques précautions :
    Dans un premier temps et pendant quelques semaines, laissez votre chat enfermé dans la maison, pour qu’il s’y habitue et y reconstruise un univers rassurant. Pour l’y aider, des diffuseurs de phéromones peuvent être utilisés.
  • Ensuite, organisez des sorties progressives, sous surveillance, ou même, idéalement, en laisse, pour qu’il découvre le monde extérieur sans se mettre en danger.
  • Après encore plusieurs semaines, vous pourrez le laisser sortir seul. Vous pouvez lui faire confiance, surtout s’il n’y a pas de danger majeur à proximité (route, chiens, etc.).
  • Un collier portant vos coordonnées (encore que son utilisation soit controversée, mais c’est un atout-sécurité en cas de disparition), en plus de son identification par puce électronique, sont utiles pour vous rassurer et permettre qu’on vous le rapporte si nécessaire.

En plus de son identification électronique, discutez avec votre vétérinaire de l’intérêt de lui mettre un collier portant vos coordonnées, cela pourra vous rassurer, il ne sera jamais vraiment perdu !

 

Nous venons d’adopter un chaton et il fait ses griffes partout et grimpe à des endroits « fragiles ». Pour l’en empêcher nous le prenons par la peau du cou et nous lui disons « non » fermement. Est-ce une bonne réaction ?

Non, il ne faut surtout pas faire ce que vous faites. Le chaton n’apprendra qu’à partir d’expériences positives, d’autant plus qu’il est très jeune. Faire ses griffes, c’est NORMAL pour un chat. Alors, bien sûr, cela peut poser problème dans la maison. Pour améliorer la situation, vous pouvez installer des griffoirs (carton alvéolé, paillasson, corde enroulée sur les pieds de table) dans plein d’endroits, pour l’inciter à les choisir. Pour le détourner des endroits fragiles, le papier collant ou le papier d’aluminium sont utiles (mais ce n’est pas esthétique), ou un petit spray d’eau pour l’écarter immédiatement et uniquement quand vous le prenez sur le fait. D’autre part, il faut savoir que si un chat fait ses griffes, c’est aussi pour marquer son environnement (communiquer). Et ces griffades intenses peuvent être un signe de stress. Pour améliorer la situation, l’utilisation de phéromones territoriales (spray ou pulvérisateurs) peuvent être d’une aide précieuse. Vous pouvez en parler à votre vétérinaire, il vous aidera à choisir le produit adapté.

 

Notre chat ne se fait pas au chien de la maison qui, pourtant, est gentil et l’ignore. Le chat est très agressif avec le chien alors qu’il ne lui fait rien… Que faire ?

Cela n’est pas étonnant : le chat n’est pas un animal spontanément social, et il n’établit pas facilement des liens de confiance avec d’autres individus. De plus, dans la nature, c’est une proie, intrinsèquement méfiante…Donc même si le chien est gentil, il incarne une menace pour votre chat, d’où sa réaction, normale. Pour essayer d’améliorer les choses, vous pouvez essayer de les séparer, en installant votre chat dans un espace sécurisé, où le chien n’a pas accès. Dans cet espace, le chat devra bien sûr disposer de tout son confort habituel : litière, espace de repos, espace de jeu, espace d’alimentation, etc. (une pièce comme une chambre peut convenir). Après quelques semaines d’adaptation, vous pourrez les remettre en contact visuel (séparés par une barrière), puis, après encore au moins deux semaines, en contact « libre »…. Si vous prenez le temps de reprendre ces étapes, et avec éventuellement l’aide de votre vétérinaire, les choses s’amélioreront progressivement.

 

Mon chat me mord beaucoup, que faire pour qu’il arrête ?

Votre chat vous mord un peu trop souvent, ou un peu trop fort ? Vous avez raison de vous en soucier, car ce n’est pas tout à fait normal. Peut-être souffre- t-il d’un déficit des autocontrôles, s’il a eu une mère peu impliquée ou s’il en a été séparé trop jeune ? Dans d’autres cas, c’est la douleur ou l’irritation, voire l’ennui ou le stress qui peuvent susciter ces comportements.

Ce que l’on peut vous conseiller, c’est d’arrêter de jouer avec lui dès qu’il s’énerve et risque de vous mordre, mais sans JAMAIS le sanctionner, et de lui fournir de nombreuses occupations (jeux, jouets, perchoirs, cachette, alimentation en accès libre). Mais si ce n’est pas suffisant, il vous faudra en discuter avec un vétérinaire, car parfois, des médicaments peuvent aider à résoudre la situation avant qu’elle devienne vraiment problématique.

 

Avez-vous une astuce pour préserver mon canapé des griffades de mon chat ?

Le problème du griffage de canapé est un phénomène connu des propriétaires de chats. En effet l s’agit d’un comportement « normal » chez le chat, mais qui peut prendre des proportions trop importantes, notamment lors de stress ou d’anxiété et avoir des conséquences désastreuses pour vos meubles. Heureusement des possibilités existent pour rediriger ce comportement vers un griffoir que vous lui fournirez. Pour cela nous vous recommandons de vous faire aider par votre vétérinaire, qui vous donnera les conseils adaptés à votre chat et à votre environnement, et pourra aussi vous conseiller une solution naturelle pour aider à protéger votre canapé. Dans cette situation un diffuseur de phéromones et de valériane par exemple peut en effet s’avérer très utile.