La santé de mon chat

Mon chat peut-il attraper des puces en restant dans la maison ?

   Partager

Pour les puces, votre chat est une proie facile. Ce n’est pas parce qu’il ne passe pas ses journées dans la campagne qu’il ne peut pas attraper des puces. En effet, ces parasites sont très bien adaptés à nos maisons.

Comment les puces viennent-elles dans la maison ?

  • Chaque fois que vous ouvrez la porte, une puce peut se glisser dans votre maison. Les puces sautent à travers les portes ouvertes lorsqu’elles sentent la chaleur, les vibrations et la respiration d’un être vivant.
  • Les animaux qui arrivent de l’extérieur, même pour une courte visite, peuvent apporter des puces.
  • Si votre chat part en week-end à la campagne ou a accès à une simple cour, il peut en attraper. Les escapades sur les toits sont également des occasions d’attraper des puces, surtout si d’autres chats se joignent à l’aventure !
  • Les pantalons boueux que vous avez jetés dans la pile de linge ou les chaussettes du match de football d’hier soir empilées sur le sol peuvent contenir des puces qui risquent de contaminer la maison.

Donc même si votre chat ne sort jamais, il peut attraper des puces et votre lieu de vie peut être facilement infesté !

Où se trouvent les puces sur un chat ?

Les puces localisent leur hôte grâce à des indices visuels et thermiques. Elles sautent sur votre chat et s’enfoncent rapidement dans les poils jusqu’à la peau pour se nourrir de sang. Le corps de la puce est petit et plat ce qui l’aide à glisser sans effort entre les poils pour atteindre la peau. Une fois que la puce atteint la peau, elle y reste, se déplaçant entre les poils comme un chat pourrait le faire dans une forêt : facilement et bien cachée. Si votre chat a un pelage foncé, il vous sera très difficile d’y repérer une puce.

Il existe des peignes (comme les peignes à poux) qui permettent de les visualiser. Les petits dépôts noirâtres que laissent les puces après leur repas de sang peuvent aussi être observés à la base des oreilles, dans le cou et à la base de la queue. 

Si vous voulez en avoir le cœur net, le plus simple est de demander à votre vétérinaire traitant d’y jeter un œil !

Comment les puces vivent-elles dans la maison ?

Vingt-quatre heures après qu’une puce adulte a consommé un repas de sang, elle commence à pondre jusqu’à 50 œufs par jour. Les femelles pondent de petits œufs qui tombent sur le sol. C’est là qu’ils éclosent et donnent vie à des larves.

Les larves de puces envahissent alors rapidement votre lieu de vie et se cachent dans les tapis, sous les plinthes, dans les fentes du parquet et dans les moquettes.

Les larves forment ensuite des cocons qui peuvent rester « cachés » pendant 6 mois avant de produire de nouvelles puces et de re-contaminer votre chat. Votre lieu de vie est rapidement envahi de milliers de puces.

Les puces peuvent-elle piquer les humains ?

Oui : les puces présentes dans votre appartement ou votre maison peuvent aussi vous piquer ! En cas de forte infestation, elles peuvent s’attaquer à vous et à votre famille. Elles visent alors une peau fine, au niveau des poignets ou des chevilles, car il leur est ainsi plus facile d’accéder à un vaisseau sanguin.

Les piqures se manifestent par des petites vésicules rouges qui sont responsables de démangeaisons très gênantes.

Comment se débarrasser des puces et protéger mon chat ?

Si vous pensez que votre chat a des puces, demandez conseil à votre vétérinaire et commencez le processus d’élimination des puces sous toutes leurs formes (œufs, larves et nymphes) de votre maison. Le processus peut prendre en moyenne 2 à 3 mois.

Rassurez-vous, la situation n’est pas désespérée :  en consultant votre vétérinaire, vous trouverez la solution pour protéger votre chat et votre maison avant que la première puce n’y pénètre, car c’est la seule façon d’empêcher le cycle de vie de ces parasites de débuter.

Rappelons que les huiles essentielles, le bicarbonate de soude, le sel, le vinaigre blanc ou la terre de Diatomée ne doivent pas être utilisés : ils sont au mieux inefficaces, voire parfois dangereux pour les chats car ils peuvent générer des irritations cutanées ou respiratoires et même des réactions graves (atteinte des reins ou du foie).

GP-FR-NON-220800004